jeudi 06 août 2020

"Soigner la biosphère du virus humain..."

La mort d’Alexandre Naussac, a choqué beaucoup de Réunionnais, parce qu’il est difficile, quelles que soient les conditions, de ne pas éprouver quelque empathie...
Aujourd’hui, la mer est "interdite", exception faite de Boucan, et de Roches, où les filets ont enfin été relevés - merci Patrick Florès et la mairie de Saint-Paul - mais il y a plus choquant, car c’est exclusivement un problème de sécurité des personnes qui se pose, sur des plages et des spots qu’il faudra bien sanctuariser au bénéfice de la vie humaine... Contrairement à ce qui est fait aujourd’hui à cause de la rigidité idéologique incompréhensible de la Réserve marine et de l’idéologie malthusienne extrémiste de Paul Watson, Sea Shepherd et avatars, Sauvegarde des requins, Longitude 181, Aspas, Vague, Tendua, Fondation Brigitte Bardot, Requin Intégration.
Cette idéologie, Paul Watson la résume ainsi : "Nous devons radicalement et intelligemment réduire la population humaine à moins d’un milliard d’individus. (...) Soigner le corps d’un cancer nécessite une thérapie invasive et radicale, et par conséquent, soigner la biosphère du virus humain devra aussi nécessiter une approche invasive et radicale..."
Dans un tel contexte, les requins bouledogue sont de bons partenaires et quand on porte sur l’humanité un tel regard d’entomologiste, il n’y a aucune pitié, aucun amour du prochain à espérer.

Philippe Leclaire - Le Journal de l’île / p.3

L’hôpital qui se fout de la charité

Il y a des hours comme ça, où il vaut mieux éviter de tomber malade. L’intersyndicale des personnels du CHU a déclenché aujourd’hui un mouvement de grève pour protester contre la cure d’austérité annoncée pour l’hôpital public. Sont envisagées à La Réunion, pas moins de 190 suppressions de postes, peut-être 250. De quoi affoler sérieusement les salariés du premier employeur de l’île, dont certains rencontrent déjà pas mal de difficultés pour faire tourner leurs services.
Bizarrement, on entend très peu les politiques monter au créneau. Bello s’est exprimée sur le sujet, de même que Vlody, Ratenon et Tak. Et c’est à peut près tout. Rien à voir avec la formidable euphorie de 2016, où les politique se fendaient tous d’un communiqué pour expliquer le rôle qu’ils avaient joué dans la nomination de Lionel Calenge à la tête de l’établissement.
Il faut croire qu’en ces temps de chômage de masse, le destin d’un seul homme est plus important que le sort de 250.
Là n’est pas la seule bizarrerie de la période que nous traversons, où Paris feint de découvrir des choses connues de longue date. Car ce n’est pas le contexte financier qui a changé, mais bien le contexte politique. Aujourd’hui, l’Agence régionale de Santé qui assure la tutelle de l’État sur le CHU affiche un discours de fermeté face à son déficit galopant qui atteignait 20 millions d’euros en 2015 et 26 millions en 2016.

Guillaume Kempf - Le Quotidien / p.3

Une expo de 72 portraits de femmes

"Quand la différence nous rassemble". C’est le thème de l’exposition de leurs 72 portraits géants initiée par un groupe de femmes du Bas-de-la-Rivière. Ils seront répartis sur 18 sites du quartier à partir du 8 mars.
Pas moins de soixante-douze portraits de femmes du Bas-de-la-Rivière tirés en grand format investiront à compter du 8 mars prochain dix-huit sites distincts de ce quartier dionysien. À l’origine de ce projet : le groupe " être une femme dans l’océan indien", fondé en mars 2016 par cinq membres de l’association Ti Colibri, une association socioculturelle née un an plus tôt et vouée entre autres à l’aide aux devoirs, aux activités vacances et aux sorties.

Le Quotidien / p.17

Macron annule sa visite

Il était attendu à La Réunion, puis à Mayotte, du 17 au 19 mars. Au programme initial : un grand meeting au petit stade de l’Est, à Saint-Denis, où le leader du mouvement "En Marche !" devait décliner son projet pour l’Outre-Mer. "Vous allez être surpris ! Sur de nombreux thèmes, il arrivera avec des propositions fortes et inédites", nous faisait saliver Thierry Robert, il y a tout juste une semaine. Mais ce voyage tombe à l’eau. À cause d’un agenda compliqué, l’ancien ministre de l’économie doit renoncer. C’est le lundi 20 mars qu’aura lieu sur TF1 le grand débat en direct entre les cinq candidats principaux à la présidentielle. Un rendez-vous crucial, qui se prépare avec minutie. Incompatible, donc, avec ce long aller-retour dans l’océan Indien.

Un report ?
Officiellement, sa venue est reportée et pas tout à fait annulée. Mais dans les faits, il sera compliqué de trouver une nouvelle date dans un calendrier qui s’accélère. Le premier tour de la présidentielle est fixé au 23 avril. Moins de huit semaines… À la Réunion, ses soutiens locaux ne désespèrent pas que le candidat trouve un nouveau créneau pour un voyage express, qui ne comprendrait plus d’escale à Mayotte.

clicanoo.re

Le service volontaire européen pour voyager utile

Letchiana, Zavyé et Valérie font partie de quinze volontaires que le Centre Régional d’information jeunesse (CRIJ) a envoyés en service volontaire européen depuis 2012. Un dispositif qui leur a permis de voyager et de s’impliquer dans des associations en Belgique, à Malte et en Hongrie.

Le Quotidien / p.4