jeudi 29 octobre 2020

La Ville de Saint-Denis a vécu un moment marquant avec la qualification de l’équipe féminine de Handball Dionysienne HBF en demi finale face à la Case Cressonnière. C’est avec une grande fierté que nous vous invitons ce dimanche 22 avril au stade Jean-Ivoula (Petit Stade de l’Est) pour ces finales explosives !
Le programme :
Finale féminine :
HBF Saint-Denis / Tamponnaise HBF : 14h30
Finale masculine :
Saint Pierre HBC / Case Cressionière : 16h45
Venez nombreux pour soutenir l’équipe dionysienne à partir de 14h30 !
Entrée à partir de 8 euros
Finales Championnat de la Réunion Handball HBF
Dimanche 22 avril de 13h à 19h
Stade Jean-Ivoula, Petit Stade de l’Est
Infos Billetterie : www.monticket.re/sport/detail/3684

Les barrages levés, la situation insurrectionnelle terminée, Mayotte n’intéresse plus grand monde en métropole. C’en est donc fini des grandes indignations autour de « Mayotte oubliée de la France » dans les news magazine. Avec des trémolos dans les titres, des reportages dans la plus grande maternité d’Europe ou dans les bidonvilles de Kawéni. Désormais, Mayotte peut donc bien régler ses immenses problèmes toute seule. D’ailleurs, le préfet Sorain et sa petite équipe de technocrates ont bien été nommés pour ça.

Si les habitants d’outre-mer se sentent en moins bonne santé, surtout les femmes, ça ne peut pas se réduire à une impression fugitive, une vue de l’esprit passagère ou à une baisse de moral soudaine et collective dénuée de toute explication. C’est en effet la très sérieuse direction de la recherche, des études de l’évaluation et des statistiques (Drees) du ministère de la Santé qui l’affirme. Ouvrons les yeux, tendons l’oreille, il y a de l’argument.

La ministre des Outre-mer Annick Girardin a ouvert la voie mercredi à une souplesse administrative plus importante pour La Réunion, qui est empêchée par la Constitution de bénéficier des mêmes "adaptations" que d’autres territoires comme la Guadeloupe ou la Martinique.