mardi 24 novembre 2020

"Mobilisons-nous contre le gouvernement !"

SOCIAL. Hier après-midi, Jean-Paul Panechou et ses camarades Cathy Elary, Elena Araboux et Julien Toloza ont planté une table et quelques chaises, en plein square Labourdonnais, sous les fenêtres de l’hôtel de préfecture, et convié la presse à une conférence pour dire toute leur colère et leurs inquiétudes face à la situation sociale qui prévaut actuellement. "Rézistans Egalité-974" dont ils sont les fers de lance depuis un an prendra part à la grève générale prévue demain jeudi. Le quatuor, féru de symbolisme, n’a pas eu de mots assez durs pour critiquer le président de la République et son action. "Ses réformes sont injustes, elles pénalisent les retraités, les chômeurs, les salariés. Macron avance tel un rouleau compresseur, ne recule devant rien, ni personne. Par sa façon de faire, il nous méprise."

Le premier vice-président de Rézistans Egalité-974 parle "d’Etat-prédateur-social" dont les réformes sont d’autant plus injustes qu’elles ponctionnent les petites gens et font d’énormes cadeaux au patronat. "Macron a trompé tout le monde, voilà pourquoi nous devons massivement descendre dans la rue jeudi. Toute sa politique est exécrable, nous la rejetons en bloc, tout comme nous rejetons la privatisation du service public."