mercredi 05 août 2020

L’ex-caporal-chef sur la réserve

Si le procès est à l’image de la première demi-journée d’hier, il risque fort de décevoir. Cette année passée en prison n’a-t-elle pas eu d’effet sur Patrice Nirlo, l’auteur des incendies les plus ravageurs que l’île ait connus ?
Chemise blanche, légèrement amaigri, rasé de près, lunettes sur le nez : Patrice Nirlo avait les traits tirés hier après-midi, lorsqu’il est rentré dans le box des accusés de la cour d’assises.
L’homme est pourtant responsable de la disparition de 3700 hectares de forêts entre les incendies de 2010, 2011 et 2013. Il ne l’a jamais nié. Lorsque le président de la cour d’assises, Michel Carrue lui demande de se lever pour répondre aux questions, l’ancien pompier s’exécute en fuyant les regards, bafouille et murmure des réponses aussi courtes qu’inaudibles. L’ex-pompier fait presque même un peu de peine.

Le Quotidien / p.4