jeudi 22 octobre 2020

La communauté tamoule célèbre le Cavadee

Les fidèles du temple Ti Bazar à Saint-André entament leur procession annuelle à la première heure, aujourd’hui. Plus qu’un événement populaire, le Cavadee est lourd de sens et d’efforts pour les Malbars de l’île.

En ce dixième jour du Cavadee, les Hindous célèbrent la victoire de la divinité Muruga sur le mal. "Ce mal", précise un membre de l’association Siva Soupramanien du temple Ti Bazar, "c’est une partie de nous-mêmes, c’est notre ego." Si on retient surtout cette longue procession de fidèles aux joues transpercées d’aiguilles, cette journée est surtout forte de symboles aux yeux des Tamouls. Quand certains fidèles "portent leur Cavadee" pour la bénédiction et la grâce, d’autres malades prient la guérison. "Cela peut-être synonyme de remerciements ou tout simplement de l’amour que l’on porte à Muruga", assure le président de l’association du temple saint-andréen, l’un des seuls de l’île à célébrer le premier Cavadee du calendrier en grande pompe.

Les Malbars honorent cette divinité depuis neuf jours. Neuf journées de prières matinales, l’Abishegam, de processions quotidiennes à travers le quartier et de dîners de partage. Chaque soir, ce sont plus de 3 000 couverts qui sont servis au temple Ti Bazar, préparés par des groupes de bénévoles qui se relaient.

Ce matin, dès 7 heures, des centaines de pénitents entament la procession à partir de la rivière du Mât jusqu’au temple saint-andréen. Le char de Shakti Vel et Shakti Cavadee ouvre la marche au rythme des thavils. Une marche de plusieurs kilomètres qui rend hommage à Muruga, mais aussi à son dévot Idumban.

Selon les fidèles, ces deux personnages ne peuvent être dissociés puisqu’Idumban a été le premier à porter le Cavadee. "Il existe des codes derrière les noms et les statues des divinités, reprend le président. Cette procession représente le cheminement pour la réalisation de soi. Les chars sont symboliques, ils traduisent la volonté de faire des bonnes actions pour trouver Dieu et accéder à la beauté intérieure."

Le carême des fidèles sera rompu demain, au 11ème jour du Cavadee, après l’ultime cérémonie de remerciements à Idumban.

clicanoo.re