mercredi 12 août 2020

Nathalie Bassire : "Le budget 2018 de l’Adom nécessite une nouvelle orientation"

Dans un communiqué, la député Nathalie Bassire a exprimé son inquiétude, comme l’ont fait les députés ultramarins ce lundi, sur la diminution du budget attribué à l’Adom pour l’année 2018. Ci-dessous, le communiqué dans son intégralité :

Je partage l’inquiétude de mes collègues parlementaires d’Outre-Mer qui dénoncent, sur la base du projet de Loi de Finances 2018, une baisse sensible des crédits alloués à LADOM de près de 9 millions d’euros (soit quasiment – 13%) par rapport à la loi de finances initiale pour 2017.

Je confirme que la formation et l’insertion professionnelle de notre jeunesse ultramarine doit rester une priorité, notamment à La Réunion. Je tiens toutefois à sensibiliser le gouvernement actuel sur la nécessité en même temps, et à mon sens, d’orienter plus de crédits de LADOM à destination de la mobilité éducative vers la France hexagonale, afin de permettre, ici, à la Région Réunion de se concentrer sur la mobilité éducative sur le plan international.

Il est urgent de rectifier la trajectoire inadéquate qu’avait prise le précédent gouvernement et de rétablir un partenariat équilibré.

Enfin, s’agissant d’une continuité territoriale « réelle » pour l’ensemble des concitoyens ultramarins, en particulier les Réunionnais, je ne peux que réitérer l’appel solennel et responsable du Président de Région, Monsieur Didier Robert, invitant l’État à revenir à la table des partenaires financiers.

Nathalie Bassire, Députée de La Réunion

clicanoo.re