samedi 08 août 2020

Saint-Benoît : La majorité vote (presque) au complet

Le conseil municipal devait décider hier soir quel élu allait remplacer Patrice Selly, démis de sa fonction d’adjoint. L’occasion de compter les voix de la majorité et les absents.

Avant le conseil, c’est à la mairie que la majorité s’est réunie avant de passer aux voix. Le moment de faire passer un message « d’unité et de solidarité » selon Jean-Claude Fruteau aux élus de sa majorité après le départ de Patrice Selly pour les rangs de l’opposition en compagnie de Michelle Mariaye.

« J’ai tout fait pour éviter cette situation », commente le maire, interrogé avant le conseil. Le but était aussi d’éviter de nouvelles divisions, l’élection à un poste d’adjoint pouvant attiser bien des convoitises notamment pour la rémunération. Si un conseiller municipal est rémunéré 240 euros par mois, la somme grimpe à 1159 euros pour un adjoint (2763 euros pour le maire). Au passage, la modification du taux d’indice (général pour la fonction publique) permet au maire d’empocher 200 euros de plus par mois, 77 euros pour les adjoints. Au final, c’est le nom qui circulait depuis plusieurs jours qui a bien été élu hier pour devenir adjointe. Conseillère municipale en charge de la restauration scolaire, Nadine Le Toullec devient la 11ème adjointe de la ville. Patrice Selly démit de son poste, tous les autres avancent d’un rang à partir du dixième adjoint. Au vote, la majorité fait presque le plein à ... une voix près. La faute à un vote blanc de trop.

échanges tendus

Sur 29 votants, il y a eu 23 votes pour, 5 nuls et 1 blanc. L’opposition pesait 7 voix. Deux n’ont pas pris part au vote : Patrice Selly et Michelle Mariaye. Une voix de la majorité n’a pas suivi la décision majoritaire. Si les délégations n’ont pas été présentées hier, le fait que la nouvelle adjointe pourrait se voir attribuer les affaires scolaires pourrait expliquer cela selon certains. Une délégation occupée jusqu’à présent par la conseillère Nelly Hoareau, présente hier soir. Mais la voix « discordante » serait ailleurs selon certaines sources. Il y avait aussi des absents dans la majorité alors que les présences de chacun allaient être remarquées : Patrice Souprayenmestry (procuration), Yves Gigan ou Florian Lefevre notamment. Des détails pour les élus de la majorité interrogés avant le début du conseil affichant tous un discours d’unité.

La cohésion de la majorité sera à suivre dans les prochains mois. Une nouvelle fois, les échanges ont été tendus entre Jean-Claude Fruteau et Patrice Selly qui félicite d’emblée Nadine le Toullec alors que le vote n’a pas débuté. Et de regretter « qu’on élise un 11ème adjoint au vu des finances de la ville ». Il chiffre à 1,2 millions d’euros le coût des indemnités des élus sur la mandature. « Vous n’étiez pas contre quand vous touchiez vos indemnités d’adjoint », lui rétorque le maire. En mettant en question le travail effectué par d’autres élus au passage, le désormais opposant évoque « une situation financière cachée à certains d’entre nous, c’est mon point de vue ». « C’est faux ! Et je me fiche de votre point de vue », lui lance le maire. Ca s’anime au conseil !

Le Journal de l’île / p.13