mardi 04 août 2020

La mise en garde de Nathalie Bassire

Dans un communiqué intitulé "augmenter les impôts, ce serait punir les Tamponnais", la députée Nathalie Bassire fustige l’initiative du maire du Tampon, André Thien-Ah-Koon, de débloquer un million d’euros consacré au recrutement d’Atsem en CDD, palliant ainsi le désengagement de l’État. "C’est en réalité un mauvais choix de gestion et d’organisation, écrit la députée de la 3e circonscription. Il est donc inconcevable que ce prétexte serve à une augmentation des impôts locaux."

Et l’élue porte le débat sur le terrain électoral post-législatives : "S’agirait-il de punir les familles tamponnaises parce qu’elles ont fait un choix différent lors des derniers scrutins nationaux ’ Je mets en garde contre la vindicte populaire, celui qui cherche à motiver une asphyxie fiscale des Tamponnais"

Nathalie Bassire donne ensuite une leçon de gestion communale à André Thien-Ah-Koon et en appelle à un changement de municipalité lors des prochaines élections.

TAK écrit à Philippe

Après avoir décidé une rallonge budgétaire d’un million d’euros, le maire du Tampon a écrit au Premier ministre, Édouard Philippe, pour lui rappeler "l’importance de ces contrats aidés dans le fonctionnement des services publics et pour la survie du tissu associatif." "La situation budgétaire particulièrement contrainte des collectivités locales et la gravité de la situation sociale à La Réunion, écrit André Thien-Ah-Koon, justifient le maintien du volume des contrats aidés qui prévalait ces dernières années."

clicanoo.re