dimanche 25 octobre 2020

Le marché immobilier en grande forme

Le beau temps persiste sur le marché réunionnais : les prix sont restés stables en début d’année. Les taux bas attirent les acquéreurs potentiels dans l’ancien et les transactions se multiplient. Le prêt à taux zéro peut se monter jusqu’à 107 000 euros pour les meilleurs dossiers.

« Cela reste ultra intéressant d’acheter, même si l’on constate une très légère remontée des taux bancaires », résume Me Bertrand Macé, délégué à la communication à la chambre des notaires de la Réunion.

Résultat, le volume d’activité n’a pas faibli au premier semestre 2017 chez les notaires. Les agences immobilières constatent même une activité en hausse de 10% (+15% en métropole). « C’est une très bonne année. Le marché a bien redémarré depuis l’an dernier », reconnaît Philippe Robin, directeur adjoint de Citya et vice-président de la FNAIM OI.

Depuis janvier, les prix sont extrêmement stables. Alors qu’un appartement ancien se négociait 2170 euros du mètre carré en moyenne au premier trimestre à la Réunion, il faut désormais compter 2150 euros. Ce sont les petites surfaces qui constituent le gros des ventes : un 54m2 s’affiche à 115 000 euros en moyenne. Dans le détail, un studio coûte en moyenne 1900 euros du mètre carré (contre 1890 euros en avril) ; un T2 coûte 2390 euros du mètre carré (contre 2350 euros en avril).

Il faut dire que les produits en sortie de défiscalisation sont nombreux et donnent l’occasion à tous les acquéreurs de négocier fermement les prix. Certains professionnels estiment même que les tarifs sont bas désormais. « Sur Saint-Denis, il y a une vraie différence de prix entre le centre (entre 2500 et 3200 euros du mètre carré) et les écarts. A Moufia, on est en-dessous de 1700 euros du mètre carré », analyse Philippe Robin.

clicanoo.re