jeudi 13 août 2020

Jean-Hugues Ratenon dépose une motion à la Préfecture

Après avoir fait le bilan de ses premières activités parlementaires au milieu de ses militants, Jean- Hugues Ratenon s’est rendu à la Préfecture hier pour déposer une motion. Il demande l’annulation de la baisse des emplois aidés et de l’allocation logement et veut que l’on résout la problématique des mutations et affectations en métropole.

Plus d’un mois après avoir endossé son costume de député, Jean-Hugues Ratenon a fait le bilan de ses premières activités parlementaires au milieu de ses militants et de ses soutiens, hier. Pleinement inscrit dans le groupe de La France Insoumise, le "marmaille la kour", comme se plait à le présenter son entourage, a indiqué qu’en tant qu’élu, il était redevable envers le peuple. Par conséquent, il ferait tout ce qui serait en son pouvoir pour défendre l’intérêt de la population.

"En un mois, j’ai déjà cosigné plusieurs centaines d’amendements, a-t-il confié, tout en indiquant passer des soirées entières à travailler jusqu’à une heure du matin. Nous avons une assemblée d’amateurs qui veut taxer le peuple. Notre mission est de les pilonner, pilonner, pilonner… jusqu’à ce que cette organisation s’effondre. La question n’est pas de savoir si ça va se fissurer, mais quand. Et nous allons tout faire pour que ça arrive le plus tôt possible".

En ligne de mire, la réforme de la loi travail, qui est pour le député fraîchement élu "une catastrophe pour la France et la Réunion". "Nous faisons confiance aux petits chefs d’entreprise, mais pas aux grosses multinationales", dit-il, en appelant la population à se mobiliser le 12 septembre prochain pour refuser en bloc la réforme.

clicanoo.re