jeudi 22 octobre 2020

Ratenon monte au front

Cela va lui coûter cher en timbres poste. Jean-Hugues Ratenon ne cesse de multiplier les courriers pour tirer la sonnette d’alarme sur la question des emplois aidés. Il s’est notamment adressé au sous-préfet en charge de la cohésion sociale à La Réunion, au président de l’Association des maires, à la ministre du Travail et à la ministre des Outre-Mer. Dernier destinataire en date : Olivier Serva, le nouveau président de la délégation Outre-Mer à l’Assemblée Nationale. "Je me permets d’attirer votre attention sur la situation des contrats aidés à La Réunion", a écrit, hier, le député de la cinquième circonscription dans une lettre qu’il a rendu publique, "le quota semestriel n’est pas encore connu. Or, ce dispositif participe à l’insertion des jeunes et des travailleurs privés d’emploi dans la vie professionnelle et contribue à la cohésion sociale dans notre département. Ce dispositif permet le maintien de certains services publics dans les collectivités mais également aux associations de pouvoir développer leur activité et leurs actions."

Jean-Hugues Ratenon, qui siège avec les députés de la France Inoumise à l’Assemblée Nationale a également rappelé que les planteurs qui sortent d’une crise historique attendent beaucoup "des contrats aidés pour pouvoir embaucher des coupeurs de canne. Alors que la campagne sucrière 2017-2018 est déjà en retard, ces employeurs ne peuvent plus attendre davantage." Dans ce même courrier, Ratenon demande à Olivier Serva, "d’intervenir directement auprès du Premier ministre."

clicanoo.re