samedi 08 août 2020

Comme dirait Niel : " ça suffit ! "

Un grand coup de pied dans la fourmilière d’une concurrence en trompe l’oeil : les images ne manquent pas pour donner forme à l’annonce faite hier par Xavier Niel, le grand patron de Free. L’Arlésienne, dont on parlait souvent et qu’on ne voyait jamais a fini par s’exprimer.
Mais avant les mots ce sont les chiffres qui frappent les esprits : un forfait mobile en usage illimité de 25 megabit à moins de 10 euros, on demande à voir, quand les autres sont à 20 ou 25 euros !
C’est pourtant l’offre officielle que fait le nouvel opérateur. À vérifier dans la durée, bien sûr, mais n’oublions pas que Free a pratiqué la révolution des prix en métropole il y a cinq ans. Résultat, la marque a absorbé 20% du marché.
L’objectif à la Réunion, de l’ordre de 25%, ne semble pas irréaliste. D’autant que l’abaissement des prix en général peut avoir pour effet de libérer le marché, faire gonfler les volumes.
Le président d’Air Caraïbes et de French Blue, Marc Dubreuil, ne tenait pas d’autres raisonnement en affirmant que la venue du low cost-long courrier allait surtout faire grossir le gâteau ...

Thierry Durigneux - Le Quotidien / p.3