jeudi 13 août 2020

Thierry Robert salue la "vision de l’action politique" de Macron au Congrès

Dans une tribune ce lundi soir, quelques heures après l’intervention d’Emmanuel Macron, le député-maire de Saint-Leu a réagi en félicitant le Président qui, avait "donné un cap à la France".

A lire ci-dessous :

Le Président de la République propose une nouvelle vision de l’action politique pour la France et les outremer : efficacité, représentativité, responsabilité

Le président de la République s’est exprimé devant les députés et sénateurs réunis en Congrès. Contrairement à ce qu’annonçaient de nombreux opposants à un discours qui ne s’était pas même encore tenu, il ne s’est pas agi d’une répétition avant le discours de politique générale du Premier ministre prévu demain.

Aujourd’hui, le président de la République a donné un cap à la France. Il a pris le temps de présenter la ligne à laquelle il se tiendra ainsi que le sens de son action à venir.

Elle repose sur trois piliers : l’efficacité, la représentativité, la responsabilité. Ce sont trois valeurs que je partage et qui adhèrent à la charte fondatrice du LPA.

Je salue son discours dont je retiens principalement les orientations institutionnelles mais aussi la volonté du Président de redonner corps à l’unité de notre société. Des mesures importantes ont été annoncées : je retiens notamment la réduction du nombre de parlementaires, l’introduction d’une proportionnelle lors des prochaines élections législatives, la réforme du CESE, mais aussi une approche qui tient compte, par exemple, des effets des changements climatiques, conséquents dans nos territoires ultramarins.

C’est un nouveau contrat que propose Emmanuel MACRON, entre la France et les Français, entre les Français et leurs représentants, entre la France et l’Europe ou le monde. Je retiens aussi de ce Congrès la volonté affichée du Président de la République de « redonner du sens » à la vie en commun dans une période souffrant des égoïsmes au détriment des solidarités. Emmanuel MACRON en a aussi appelé à protéger et à mettre en avant « ce qui nous tient, ce qui nous fait un ».

C’est un discours nécessaire aujourd’hui dans le contexte d’éclatement de notre société que nous redoutons parfois. Face à ce réel danger d’une implosion, les ultramarins veulent des réponses, rapides et efficaces. C’est la réponse donnée par le Président de la République, à travers deux mois répétés une dizaine de fois : actions et résultats.

Enfin, je suis évidemment sensible au souci qu’a encore eu le Président de la République de rappeler les difficultés auxquelles font face nos territoires d’Outremer et leur grand besoin de « respirer ». Il a rappelé la prochaine tenue de la Conférence des territoires qui sera notamment l’objet d’un débat sur les adaptations réglementaires dont nous pourrons bénéficier afin d’optimiser nos capacités à développer nos économies.

C’est une démarche que j’appelle de mes vœux depuis longtemps et dans laquelle je le soutiendrai largement, comme nombre de mes collègues, je n’en doute pas.

Thierry ROBERT

clicanoo.re