lundi 26 octobre 2020

La lumière du virtuel sur la misère réelle

Comment rendre plus sensibles nos députés à la réalité de la précarité ?
En leur proposant du virtuel !
Telle est, très résumée, l’idée lancée par smartv, un studio dédié à la réalité virtuelle et le secours catholique. L’un plonge dans l’image à impact fort, l’autre est en immersion dans le quotidien de la pauvreté voire de la misère.
Le tout veut interpeller avec efficacité nos représentants fraîchement élus à l’Assemblée nationale. La proposition est simple : inciter 577 députés de la Nation à tester la réalité virtuelle pour mieux vivre le quotidien d’une mère de famille en grande précarité. Ce n’est pas " j’irai dormir chez vous " mais l’exercice s’en approche, du moins virtuellement.
À l’initiative notamment de Dominique Potier (PS) et d’Aurore Bergé (Rem), tous clivages politiques dépassés, les deux acteurs distribueront 577 application permettant de visionner un film de 3 minutes et 37 secondes intitulé "24 heures de bonheur" ...
Le secours catholique a tiré la leçon de ses interpellations réitérées de politiques et pouvoirs publics.
Chaque année l’ONG alarme les citoyens en publiant un rapport statistique, photographie de l’évolution de la pauvreté en France.
Il faut croire que l’impact de cette campagne n’est plus suffisant.
Trop souvent, reconnaît le secours catholique, l’indignation à la lecture des chiffres est désincarnée." Cette année, l’association innove donc en aidant nos concitoyens, en commençant par les députés, à pénétrer la dure réalité du quotidien de ces laissés pour compte, qui n’ont sans doute pas beaucoup contribué à les élire.

Thierry Durigneux - Le Quotidien / p.3