samedi 31 octobre 2020

Un dimanche noir sur la côte ouest

Soleil radieux, température de saison et programme festif sur notre île, tout laissait penser que ce week-end de fin d’année scolaire allait s’écouler paisiblement. Un moment de trêve après des mois secoués par la menace terroriste, les campagnes électorales et les affaires politico-judiciaires.
Ce samedi, dans le Sud, les familles pouvaient participer à la fête aux agrumes à Petite-Ile avant de finir au Zinzin à Grand-Bois pour écouter Gilbert Pounia entouré de sa fille, son fils et ses fidèles amis pour un concert exceptionnel.
Dans l’Ouest, une sortie pour découvrir les spécialités péi de la dernière édition du Fait-Main au Village l’Eperon ou une visite au centre de secours de Saint-Leu pour assister aux activités dans le cadre de la journée nationale des pompiers.
Dans le Nord et dans l’Est, des rencontres sportives affichaient complet. Seule " fausse note " en fin de soirée au Barachois à Saint-Denis : la mauvaise manoeuvre d’une conductrice va provoquer la chute d’un piéton percuté par le véhicule. La marche arrière se serait enclenchée par erreur.
La victime en arrêt respiratoire décédera pendant son transport au CHU de Bellepierre. Un tragique accident involontaire. La journée de dimanche s’annonce elle aussi festive : le vingtième anniversaire du Grand Boucan à Saint-Gilles-les-Bains et le défilé des chars et de la reine Dodo attendu par plusieurs milliers de personnes. Toutes les précautions sont prises pour que la manifestation soit sécurisée et écarte au maximum le risque terroriste.
Cent vingt et un agents sont mobilisés pour contrôler les entrées. Et les autorités ont également prévenu que les contrôles d’alcoolémie seraient multiples ainsi que l’abus de boissons alcoolisées sévèrement réprimées. La fête bat son plein. C’était sans penser à la forte houle signalées dès la veille par météo France qui appelait à la prudence : une houle de sud ouest s’abat sur les côtes réunionnais et doit atteindre son pic dans la journée. Des paquets d’eau se déversent sur la route du littoral. Pas assez cependant pour basculer sur deux voies. (...)Quelques minutes plus tard, c’est le drame à l’entrée du port de Saint-Gilles. Un bateau sorti en mer malgré l’avis de vigilance forte houle depuis le début de matinée se présente à l’entrée des Roches Noires.
Les vagues déferlent et couvrent la jetée. La mer est démontée. Le Maeve 4 qui organise des sorties de pêche au gros pour les touristes depuis plusieurs années chavire et les neufs personnes à bord sont brutalement plongées dans l’Océan. Impossible de remonter sur l’embarcation. Huit personnes sont récupérées par les sauveteurs nautiques, un manque à l’appel. Un touriste et un navigateur viennent allonger la ligue liste des morts en mer.

Bernadette Loubier - Le Quotidien / p.3