jeudi 29 octobre 2020

Ericka Bareigts défend "le rôle éminent de l’aéroport de Pierrefonds"

En janvier, la gouvernance du syndicat mixte de Pierrefonds et des élus sudistes se sont étonnés de l’autorisation de la direction de l’aviation civile donnée à la compagnie comorienne Int’Air Iles d’atterrir à Roland-Garros plutôt qu’à Pierrefonds contrairement à la demande des dirigeants comoriens. Le maire du Tampon et président de la Casud, membre du syndicat mixte de Pierrefonds, André Thien-Ah-Koon a demandé des explications à la ministre de l’Outre-mer.
Dans sa lettre de réponse reçue par le maire tamponnais en début de semaine, Ericka Bareigts reconnaît le rôle éminent de l’aéroport de Pierrefonds et confirme l’examen du dossier de la compagnie aérienne Int’Air Iles. Elle fait part de sa « vigilance et de son engagement sur ce sujet de la desserte aérienne de La Réunion ». S’agissant plus particulièrement du dossier Int’Air Iles, la ministre assure veiller à l’examen de sa demande en lien avec le ministre de l’Intérieur, Matthias Fekl, et du secrétaire d’Etat aux transports, Alain Vidalies. Dans un communiqué, André Thien-Ah-Koon souligne que ce courrier constitue « un encouragement à poursuivre la bataille pour le développement de l’aéroport du Sud et son positionnement stratégique dans la desserte régionale ».

clicanoo.re