mardi 04 août 2020

Du changement dans la continuité

Des emplois liés à la mer des billets d’avion pas cher. Voilà à quoi l’Outre-mer doit s’attendre pour les cinq prochaines années. On ne connaît pas encore le nom du ou de la futur(e) président(e) de la République, mais on commence à entrevoir les grandes lignes de son projet pour nos territoires.
Tout simplement parce qu’on retrouve un certain nombre de constantes d’un candidat à l’autre.

L’idée n’est, bien sûr pas de verser dans une démagogie bon teint sur le registre de "tous les mêmes". Tous les candidats n’ont évidemment pas la même approche de l’Outre-mer. Tous ne sont pas d’accord sur la fiscalité, l’économie, le multiculturalisme.

Fillon veut défiscaliser, Mélenchon nationaliser, Hamon et Macron veulent développer les infrastructures, Dupont-Aignan et Le Pen renforcer la surveillance des frontières.
Mais ces divergences de fond masquent cet impressionnant socle commun de mesures qu’on retrouve dans la quasi-totalité des projets.
Il y aurait presque de quoi rédiger un programme type en lisant celui des six principaux prétendants à la fonction suprême.

Guillaume Kempf - Le Quotidien / p.3