mercredi 12 août 2020

Lutte contre le racisme : la Réunion se mobilise

A quelques jours de la Semaine d’éducation contre le racisme et l’antisémitisme, la préfecture a organisé hier une réunion avec le délégué interministériel Gilles Clavreul, engagé dans la lutte dans toute la France, et les responsables institutionnels et associatifs de l’île.
Présent dans tous les départements français, le Comité opérationnel de lutte contre le racisme (Cora) a été lancé par la Préfecture de la Réunion en novembre dernier. L’objectif ? Combattre et punir le racisme sous toutes ses formes. Pour sa deuxième réunion avec les responsables institutionnels et associatifs locaux, organisée dans les locaux de la Préfecture, Gilles Clavreul était présent. Le délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti LGBT (Dilcrah) tenait en effet à rencontrer les acteurs culturels, sportifs et éducatifs bénéficiaires du soutien financier de l’état, pour mieux juger de leurs actions.
Les associations soutenues sont le club sportif de lutte de Saint-André, Solidarités et cultures, Métisse, la Ligue de l’enseignement, le CRIJ et l’association de prévention PEI.
Si la Réunion est réputée pour son vivre-ensemble, elle n’est pas complètement imperméable aux actes racistes, notamment lorsqu’il est question de la communauté mahoraise. Pour le délégué interministériel, il est donc urgent de se mobiliser "dès maintenant", pour faire taire les propos et gestes de haine.

Le Journal de l’île / p.9