jeudi 22 octobre 2020

Fillon : comment en sortir par le haut

À situation inédite, solution innovante : les Sarkozystes ont proposé à François Fillon de se faire hara-kiri, mais en lui laissant le choix de la lame.
Lui qui répétait, hier encore, que personne ne lui imposerait d’arrêter.
Hier le sort de l’ex premier ministre de Nicolas Sarkozy semblait pourtant scellé. L’ancien chef de l’État, qui doit se faire rare chez son nouveau patron, le groupe Accor, reçoit beaucoup. On le consulte et au bout de ces conciliabules, l’idée maîtresse prend forme. Le candidat des Républicains ne peut plus, ne doit plus être François Fillon. Entre-temps, le vainqueur de la primaire à droite a dû faire face aux informations du Canard Enchaîné sur l’emploi de son épouse Pénélope comme collaboratrice parlementaire : rien d’illégal à cela mais reste à démontrer la réalité de ce travail. Si Fillon réussissait à convaincre les juges que cet emploi n’avait rien de fictif, c’est trop tard. La mise en examen devrait être prononcée le 15 mars. La campagne du candidat à la présidentielle a davantage que du plomb dans l’aile : François Fillon est inaudible, son programme relégué à l’arrière-plan, sa famille se fracture tandis que ses proches, jusqu’à son directeur de campagne, le fuient. Comment dans ces conditions, s’entêter à poursuivre ?

Thierry Durigneux - Le Quotidien / p.3