jeudi 29 octobre 2020

De plus en plus de femmes dans les sports de combat

Hier, l’office municipal des sports dionysiens organisait sa quatrième journée de découverte de sports de combat et d’arts martiaux. Plus que jamais la pratique se féminise.
Pour mesurer le sentiment d’insécurité des femmes, il pourrait être intéressant de se rendre chez les pratiquants de sports de combat. Hier, pendant la quatrième journée dionysienne de découverte des sports de combat et des arts martiaux pratiqués dans le chef-lieu, un petit sondage informel permet de vite comprendre les motivations des femmes à se mettre au sport de combat.
La première raison est "pour se défendre". "Malheureusement, c’est un besoin de notre société actuelle, note Jacky Lebon, le fait de vouloir se défendre. Ce qui plaît aussi dans la pratique de beaucoup de sports de combat ou d’art martiaux c’est qu’il n’y a pas toujours de compétition. Les femmes, souvent persuadées que ce sont des domaines masculins, peuvent pratiquer sans stress et sans la pression des différentes catégories".

Le Quotidien / p. 15