lundi 28 septembre 2020

Le budget de la réserve marine en grand danger

Calés sur la même ligne que la Région, plusieurs autres bailleurs de la réserve naturelle marine indiquent suspendre leur contribution 2017. Une position qui plonge l’institution dans la plus totale incertitude.
Mardi, Jean-Paul Virapoullé, vice-président de la Région a dit " très haut " ce que les autres contributeurs de la réserve naturelle marine pensaient pas forcément tout bas, depuis déjà quelques mois. Lors de précédents conseils d’administrations du GIP Réserve naturelle marine de la Réunion, les communes les plus impliquées, Saint-Paul et Saint-Leu ainsi que le TCO avaient déjà formulé la menace non voilée de " couper les vivres " à la réserve marine, accusée d’entraver toutes les initiatives visant la réduction du risque requin par la pêche des squales. Aujourd’hui, la quasi-totalité des contributeurs, TCO, mairies de Saint-Paul, Saint-Leu et Trois Bassins passent à l’action et s’alignent sur la position de la Région. Laquelle a décider de stopper le versement de son mandatement 2016 ( 230 000 ) et 2017.

Le Quotidien / p.4