mercredi 28 octobre 2020

Prêtres pédophiles : les temps changent ...

Longtemps, trop longtemps, les faits de pédophilie constatés au sein de l’Église ont été cachés. En vingt ans, les comportements ont heureusement évolué par la volonté désormais officielle de condamner ces actes commis par des prêtres.
Ce sont à présent la passivité devant de tels crimes, ou pire, leur dissimulation à la justice, qui sont condamnés.
Ce long chemin vers l’aveu de l’existence d’agressions sexuelles dans les rangs du clergé, explique qu’hier on ait appris le placement en garde à vue du curé de la Plaine-des-Palmistes. Imagine-t-on sérieusement que tel aurait été le cas, dans une situation identique, il y a seulement deux décennies et même plus récemment ?
Sur la planète Église, il a fallu quelques électrochocs pour ouvrir les yeux des responsables sur les débordements sexuels répréhensibles. La pression de l’opinion publique a fait le reste : aujourd’hui, les abus commis par des prêtres sur des mineurs ne moisissent plus dans la pénombre des confessionnaux.
Il en aura fallu des révélations fracassantes, des témoignages douloureux pour qu’enfin, on ne se contente plus de simplement changer le prêtre d’affectation.

Thierry Durigneux - Le Quotidien / p.3